Le magazine 60 Millions de consommateurs a analysé, dans son numéro de mars, la composition de plusieurs marques de tampons hygiéniques. Le verdict est sans appel : ils contiennent des substances nocives pour la santé, comme du glysophate (herbicide) et des dioxines (polluants industriels). Les dioxines sont les substances les plus dangereuses, car on peut les classer dans la catégorie « cancérigène probable ». Cependant, le magazine souligne le manque de données précises communiquées pour établir le degré de toxicité exact et donc, le danger.
Les alternatives pour éviter tout risque : les protections hygiéniques bio et bien sûr, les coupes menstruelles !